La Vie Parisienne de la Princesse Olga de Yougoslavie.

Paris était une ville que la princesse Olga de Yougoslavie connaissait bien. Enfant, elle loge avec sa grand-mère Romanov, la grande-duchesse Vladimir, à l’hôtel Continental à la mode. Puis, en 1922, l’appartement d’une amie sur la place des États-Unis a été le lieu d’une réunion qui a abouti à la rupture de ses fiançailles avec le prince héritier Frédéric du Danemark. Par la suite, Paris devint en 1923 la maison des parents d’Olga, prince et princesse Nicolas de Grèce et du Danemark et de leurs plus jeunes filles, Marina (plus tard Duchesse de Kent) et Elizabeth (Comtesse Toerring). La princesse Olga rendait souvent à ses parents en route de l’Angleterre à Belgrade. Elle aimait particulièrement faire du shopping ici pour les vêtements de créateurs de mode tels que Jean Patou. En outre, parfois elle et son mari le prince Paul de Yougoslavie ont célébré Noël ici. En 1925, le couple envisagent brièvement d’y louer un appartement.

Plus tard, à son retour d’exil en Afrique du Sud en 1948, Olga loue, avec son mari, un appartement au Quai d’Orsay. Le couple loua ensuite brièvement la Villa Trianon de Lady Mendl à Versailles. Pendant cette période, Olga et Paul déjeunaient souvent au restaurant de Vatel ou dînaient au Ritz ou à La Méditerranée. Finalement, en 1952, ils établissent une résidence permanente dans une maison de ville située dans le 16ème arrondissment au 31 rue Scheffer. Bien que le prince Paul était un individu sociable (et aimé divertir des amis tels que le roi Umberto d’Italie), Olga préférait éviter les dîners et les cocktails. Au lieu de cela, la princesse aimait lire et écrire des lettres à la famille et aux amis. De plus, elle aimait lire les journaux intimes de sa défunte mère. En effet, tout ce qui a à voir avec l’histoire de sa famille a été particulièrement bienvenu.

Chaque jour, la princesse se rendait à pied à la rue Passy pour acheter un journal anglais. Plus tard, elle se rendit en autobus au grand magasin Marks and Spencer situé Boulevard Haussman. Au moins une fois par semaine, elle se rend à Versailles pour rendre visite à ses petits-fils jumeaux, Dimitri et Michel et leurs frère et sœur, Serge et Hélène. Les quatre petits-enfants recevaient invariablement un cadeau. À l’occasion, elle se promenait dans le jardin de Tuileries en se souvenant de ses visites d’enfance avec sa grand-mère, la grande-duchesse Vladimir et ses jeunes sœurs.

Comme elle est devenue frêle et oublieux, à la fin des années 1980, la princesse a déménagé dans une maison de soins infirmiers à Meudon où elle a été visitée par le prince de Galles à plusieurs reprises. Olga est décédée le 16 octobre 1997 à l’âge de 94 ans.

Robert Prentice est l’auteur d’une nouvelle biographie de la princesse Olga (écrite en anglais).

Princess Olga of Yugoslavia: Her Life and Times est publié par Grosvenor House Publishing. Disponible à l’achat sur Amazon ou d’autres librairies.